top of page
IMG_6744.HEIC

NIOFAR

«Melting potes»

NIOFAR est le nom d'un collectif de musiciens franco-sénégalais. Un projet Hip Hop atypique destiné à soutenir des initiatives éducatives et de développement au Sénégal et particulièrement dans la région de la ville de Louga. 

NIOFAR est né de la conjonction d’une initiative d’action culturelle et de rencontres fécondes entre humains altruistes et généreux, cet album de hip-hop, objet musical non identifié, a été écrit et composé au mois de novembre 2022. La scène se déroule à Louga, ville du Sénégal connue pour son riche patrimoine culturel et musical,

 

En s'inspirant des expériences de vie des uns et des autres, ils ont écrit et composé des chansons reflétant leur vision du monde, abordant des thèmes tels que la paix, la justice sociale, la tolérance et l'unité, usant de paroles à la fois poignantes et inspirées.

Ce disque a été façonné grâce au concours de musiciens et producteurs locaux, avec des instruments traditionnels, tels que la kora, les percussions mbalax ou le balafon, et des rythmes africains ajoutant une dimension culturelle authentique. Résolument influencés par la culture hip-hop. Cet album est, pour ces artistes, une occasion rare d’utiliser leur musique pour véhiculer des messages positifs et ainsi inspirer les plus jeunes à s'engager pour un monde meilleur. Les circonstances toutes particulières ont permis à cette équipe de choc de réussir ce que peu d’artistes sénégalais avaient tenté jusqu’ici, réunir le mbalax et le hip-hop mais aussi le peul, le français, le wolof et l’occitan.

En œuvrant aux côtés d’organisations humanitaires locales, pour notamment les aider à soutenir des initiatives éducatives et de développement dans la région, cet album, dont les bénéfices seront par ailleurs utilisés pour financer des projets culturels au Sénégal, aura un incontestable impact positif et permettra inévitablement de sensibiliser la communauté locale à des questions importantes, telles que l'éducation ou le développement économique dans l'industrie culturelle.

Une approche permettant, en premier lieu, d’apporter ses connaissances, mais aussi et surtout, dans un second temps, d'apprendre de l’autre pour soi-même initier des démarches, et ainsi se donner la chance de pouvoir utiliser la musique comme vecteur d'espoir d'un monde plus solidaire, dans lequel les frontières ne seraient pas seulement qu'une limite pour esprits étriqués.

bottom of page