Loisirs

 
 
 

LOISIRS started all over at the end of 2000 in Poitiers (France) due to an important reason : make something that sounds like emo-kid music performed by a bunch of old fat guys (you can’t be named kid anymore when 30 is over...). Using weird instruments to make this music (guitar, bass, drums, keyboard and vocals), Loisirs (French for Entertainement) is conscientiously speeding up to the wall while honking the horn (rough translation of a French expression ! ! !).

 

Pleasure is the cornerstone to understand Loisirs : pleasure to play neverminding our low-talent level, pleasure to share pleasant experiences with pleasant people (gigs with Myra Lee, Kurt, Eniac, Funeral Dinner, Robocop Kraus, Monochrome, Guapo...), and to perform a uncomplicated music for uncomplicated brains. All this commit to bring Loisirs a strong and deserved reputation : the best American band from Poitiers, France. According to wise experts, you may find obvious influences such as Shotmaker, Milemarker, Robocop Kraus and The Rentals in Loisirs’ music. To summ up, it’s only rock’n’roll.

Bio 

 

LOISIRS s'est formé en fin 2000 à Poitiers sans raison valable sinon de faire de la musique de jeunes tatoués jouée par de vieux gras. Un line-up d'une originalité folle (basse, guitare, batterie, clavier, voix), des ex-stars-locales aux surnoms inspirés (Bifi, La Machine, Tiger et P'tit Greg), tout ce qu'il faut pour foncer dans le mur en klaxonnant.

 

A force d'organiser des concerts ou d'en faire, l'envie de s'y (re)mettre, en partant de rien, juste pour toucher du doigt le plaisir de jouer ensemble dans des locaux surchauffés et squattés.

 

Puis des scènes sonorisées ou non et une réputation non usurpée de meilleur groupe de branleurs américains de Poitiers (facile)…

D'après quelques avis éclairés, c'est du coté de Shotmaker, Milemaker ou Robocop Kraus – du rock en quelque sorte – qu'on retrouve les influences les plus évidentes. Et quelques touches clavier/pop à la Rentals pour orner le tout.
Après, c'est à chacun de voir...

 


Du rock à paillettes?
non!
rien à gagner puisque rien à perdre
prétentieux car sans prétention
cliché comme la loose accrochée à chaque combo rock français chantant en anglais
fier comme un coq
faire ce que l'on aime avec ce que l'on a
le pep's & la patine
célébrités crypto locales
loisirs met la barre haut
c'est plus facile de passer en dessous
la musique rend sourd
question de bouche à oreille
french bashing
puisqu'on est jeunes et cons
sinon pour bouffer on est 4

Submergés par le sublime 2006 - Rejuvenation / Dora / Theatre Recs
Glamoroso 2003 - Dora Dorovitch / Discograph