Bill Van Cutten

 
 
 

"En petite section de maternelle,  il dessine des monstres aux allures hybrides"

 

Bill van Cutten (a.k.a. Vincent Bullat) est né à Paris en 1981. ​​
En petite section de maternelle,  il dessine des monstres aux allures hybrides

qui tentent de maintenir des sourires figés, des drakars volants et des chevaux

dodécapèdes terrorisés par leur cavaliers. ​
Il aime les mathématiques et sait compter jusqu'à mille alors que ses camarades

luttent encore sur le passage du troisième au quatrième chiffre. Il aime

également les jeux vidéos. Il découvre la nicotine en 1997, arrête toute forme

de travail scolaire, et entre  aux Beaux arts de Paris  en  1999, dans les

ateliers d'Erik Dietman, Vladimir Velikovic, et Richard Deacon.​

Il dessine alors des gribouillages informes qu'il n'ose montrer à personne.

Erik Dietman tombe dessus par hasard et l'encourage dans cette direction.
Rapidement il sera amené à exposer à Paris et à l'étranger: Suède, Allemagne,

Portugal, dans des endroits prestigieux (Espace Paul Ricard, Passage de Retz,

Galerie trafic, Galerie du haut pavé à Paris, Skulturens hus à Stockholm), sous les commissariats de Michel Nuridsany, Claudine Papillon, Jean Philippe Marchais ou encore Louis Doucet. Il exposera aussi dans des squats, sans commissaires d'expositions, parce que les punks à chien n'aiment pas les commissaires. ​​
Sa double attirance pour les bruits stridents et pour les gribouillages des déficients mentaux le pousse à explorer les techniques mixées du son et mixtes du dessin. ​
Graphiquement, l'influence de son cursus en gravure à l'école des beaux arts, et son admiration pour une famille d'artiste allant de Goya y Lucientes à Charles  Burns  le pousse à privilégier un univers d'encres noires dominées par une figuration hypocondriaque.

​​​Parallèllement,son parcours musical passera de la composition d'oeuvres éléctroacoustiques proches de l'univers de John Cage à la musique pop avec le groupe suédois Balroynigress, au hip-hop alternatif avec le groupe anglais Sold out cyclone, et à une forme de pop sombre et expérimentale avec les groupes Radio disorder et Hyperlion.
Il développe également un album sous le nom de bill van cutten et travaillera comme ingénieur du son. On constate une attirance permanente pour le bruit, le faux, la disproportion, la perspective cassée, le desaccord musical, la source de lumière inadéquate.
​​
En dehors de ses activités de dessinateur et de musicien, Bill van Cutten est également technicien dans les domaines de l'image et du son. Il développe à partir de 2012 une activité de Graphiste en relation avec l'UMRd'arts plastique à paris 1 (institut acte).
Il est également illustrateur, notamment pour le site retard, pour lequel il écrit également des articles. Son activité de dessinateur  l'a conduit à illustrer un certain nombre de pochette de disques,  et a collaborer avec la marque Lush pour ses campagnes éthiques.
En 2012, il travaille sur un projet liant ses activités musicales et graphiques, sous la forme d'un livre regroupant une cinquantaine de dessin et venant illustrer les paroles d'un long titre de quarante minutes. Le disque est à paraitre en 2013 aux editions
décorative stamp (angleterre)

1/9